Savoir se Conformer au Cycle de la Nature

 

 

 Les 4 saisons du corps

 

Dans la nature les saisons se suivent dans un ordre immuable : dans la médecine chinoise, il en est de même avec les saisons du corps, chacune démarrant un cycle énergétique qui lie les organes entre eux.
Le cycle démarre avec le foie, l'élément du printemps. Le foie transmet ensuite son énergie au cœur, associé à l'été. Puis le cœur transmet son énergie à la rate (pendant l'été indien) qui la transmet au poumon en automne, qui la transmet enfin au rein quand l'hiver arrive…
Lorsque ce cycle se déroule sans encombre, l'énergie circule et recharge notre organisme. Mais il suffit qu'un organe s'affaiblisse pour que la circulation de l'énergie soit bloquée. La relation entre le flux d'énergie et les saisons est donc l'une des clés de la médecine chinoise.

 

 

L'énergie changeante du printemps (le bois)

 

Dans les végétaux, la sève monte pour aller nourrir les jeunes pousses : dans notre corps l'énergie s'anime dans le foie et la vésicule biliaire.
Dans la médecine chinoise, le foie est chargé de "gérer" l'énergie et d'assurer sa bonne répartition dans notre organisme. Mais c'est aussi le foie qui est chargé de nourrir les tendons, les muscles et les ongles. La vésicule biliaire le soutient dans toutes ces fonctions.

 

 

Quand il y a déséquilibre


Un déséquilibre dans la circulation de l'énergie dans les organes du printemps peut provoquer des troubles digestifs, des maux de tête, des douleurs des règles… et puisque l'énergie du foie nourrit les muscles et les tendons, nos muscles sont tendus et nos tendons sont durcis quand le foie est perturbé. Enfin, le foie étant lié au fonctionnement des yeux, le vide d'énergie peut provoquer de la fatigue oculaire, des conjonctivites…

 

 

 

L'énergie brûlante de l'été (Le feu)

 

L'été c'est le temps de la maturité, lorsque les fruits sont prêts à être cueillis. Dans notre corps, l'énergie qui circule est puissante et s'anime dans le cœur. De l'énergie du cœur dépend la qualité de tous les vaisseaux par lesquels le sang circule, des artères aux petits vaisseaux capillaires. L'intestin grêle le soutient dans cette fonction.

 

Quand il y a déséquilibre


Les troubles liés aux organes de l'été se manifestent soit par un excès de chaleur (palpitations, éruptions, troubles circulatoires) soit, à l'inverse, par un ralentissement des fonctions (fatigue générale, hypotension, anémie).

 

 

L'énergie fraîche de l'automne (Le métal)

 

La nature prépare la période hivernale de mise en sommeil qui va suivre : le corps se prépare à lutter contre les agressions de l'hiver. C'est l'énergie du poumon qui incarne l'automne à l'intérieur du corps et qui va faire circuler tous les liquides organiques dans le corps. Pour la médecine chinoise, la respiration n'est pas seulement une fonction physiologique mais aussi une fonction énergétique : son flux et son reflux rythment la diffusion de l'énergie dans tous les méridiens. Le poumon est soutenu dans sa tâche par le gros intestin.

 

Quand il y a déséquilibre


C'est toute l'énergie vitale qui s'en trouve ralentie : les troubles liés au poumon se manifestent par des problèmes respiratoires ou rhinopharyngés, bien sûr, mais aussi des problèmes de peau (psoriasis, eczéma, acné) ou une baisse des défenses immunitaires.

 

 

L'énergie froide de l'hiver ( L'eau)

Dans la nature, c'est une période d'attente, de repos mais pas d'inactivité ; dans notre corps, l'énergie gère ce qui est lié à l'eau à travers les reins et la vessie. Le rein est également responsable de la solidité des os et de la régénération de la moelle, ainsi que de l'énergie de la sexualité, le Jing.

 

Quand il y a déséquilibre
Le vide de l'énergie du rein se manifeste par de la faiblesse physique, psychique ou sexuelle. Calculs rénaux, cystites chroniques ou néphrites peuvent apparaître. Mais comme la relation entre le rein et le poumon est étroite, cette baisse d'énergie peut également se traduire par de la toux, un essoufflement, de l'asthme, une angine…